Agenda suivantAgenda précedént

Hamlet adapté au Théâtre Nô

13 déc. 2012

Dans le cadre des échanges culturels entre le Japon et Monaco, amplement favorisés par l’Association Monaco-Japon, la Principauté accueille en exclusivité,  le jeudi 13 décembre 2012, à la Salle du Ponant (Théâtre Princesse Grace), Kuniyoshi UEDA, Professeur Éméritede l’Université Nationale de Shizuoka, pour une adaptation inédite d’extraits de la célébrissime pièce de Shakespeare, Hamlet version Théâtre Nô.

Kuniyoshi UEDA est né en 1934 à Yamagata et tout jeune diplômé en anglais il s’est très vite passionné pour l’œuvre de Shakespeare tout en pratiquant l’Art du Nô qui inclut le chant et la danse.

Ses débuts sur scène dans “Hamlet adapté au Théâtre Nô“ eurent lieu aux Etats Unis, alors qu’il enseignait à la Harvard University’s Emerson Hall, de 1973 à 1975.

Plus tard, de retour au Japon, il apporta des améliorations à cette adaptation pour le moins originale allant jusqu’à interpréter le rôle éponyme deHamlet, toujours dans sa version Nô, en anglais, en 1982 à Tokyo. D’autres œuvres de Shakespeare comme Othello, Macbeth ou le Roi Lear furent ainsi revisitées interprétées toujours dans le style Nô, aussi bien en anglais qu’en japonais.

Du théâtre à la publication d’ouvrages décrivant sa démarche, il n’y avait qu’un pas à franchir puisque Kuniyoshi UEDA est l’auteur de “Hamlet in Noh Style“ (1991),“Noh Adaptation of Shakespeare“ (2001) et “Thank you, Professor Blyth“, en hommage à l’un de ses enseignants qui joua un rôle déterminant dans l’orientation de sa carrière universitaire et artistique.

A ce jour, il est Professeur Émérite de l’Université Nationale de Shizuoka, Président de l’Association Internationale pour l’Harmonisation de la Culture et des Civilisations, Directeur de la “Noh Shakespeare Society“ et membre à vie de la “Thoreau Society of America“.

Au cours de cette Conférence-Théâtre, Maître UEDA présentera le nouveau Théâtre Nô de Shakespeare qu’il a créé voilà 40 ans dont il est l’auteur et le metteur en scène, dans le respect de la tradition japonaise et de la philosophie du Nô.

A l’origine, le Théâtre Nô a été créé au XIVème siècle et soutenu par les Shoguns pendant près de 500 ans. Il était censé représenter la forme la plus raffinée de l’art théâtral japonais. Il est considéré comme la forme dramatique la plus ancienne, accompagnée de de chants et de danse censés provoquer l’élévation spirituelle.

L’un de ses objectifs majeurs consiste à créer, grâce à cet art théâtral japonais ancestral,  un lien culturel avec de nombreux pays qu’il visite à cet effet durant plusieurs mois de l’année, répondant ainsi à sa vocation profonde de mieux faire connaître le Théâtre Nô et par là-même l’œuvre de Shakespeare.

La poésie shakespearienne a trouvé un développement naturel dans l’intensité du jeu scénique du Théâtre Nô. Le mariage des deux genres donne à l’un comme à l’autre, un regain de sens pour ceux qui n’y sont pas familiers.

Il s’agit d’une expérience sans précédent dans l’histoire du théâtre et pour appréhender cette idée novatrice il faut aller à la rencontre de celui à qui on la doit qui, de par sa nature et l’inspiration qui l’anime, donne au Théâtre de Shakespeare Nô une dimension fascinante.

Même si “Hamlet“ est une œuvre universellement connue, rappelons l’argument de la pièce :

Hamlet est le fils du Roi de Danemark, remplacé sur le trône et en tant qu’époux de la reine Gertrude par son frère aîné, Claudius. Le spectre du souverain défunt apparaît une nuit à Hamlet pour lui révéler qu’il a été empoisonné par Claudius, et le pousser à le venger.

Hamlet feint la folie afin de démasquer son oncle usurpateur mais l’on attribue cette folie passagère à l’amour qu’il porterait à Ophélie, fille de Polonius, Conseiller du Roi.

La version présentée ce soir est un condensé de l’œuvre originale. Kuniyoshi UEDA y interprète le rôle titre auquel chant et danse apportent une dimension autant tragique que magique.

 

Entrée libre et gratuite

(dans la mesure des places disponibles)

Informations : +377 97 97 52 17

contact@monacojapon.asso.mc

 

Traduction en Français assurée par Madame Emiko KINOSHITA